Author: PCN Magazine

covid19 fintech payments

(FR) Covid-19 – Temoignage d’Antoine Grimaud CEO de PayPlug



PCN est une agence de recrutement et de média spécialisée dans les Fintechs. Nous avons rencontré Antoine Grimaud, CEO de PayPlug, qui nous donne son point de vue sur cette crise, l’impact qu’elle a sur l’activité de cette entreprise ainsi que les dispositifs mis en place pour surmonter au mieux cette période de confinement. PayPlug est la première solution de paiement en ligne française 100% conçue pour les PME. Aujourd’hui, cette Fintech simplifie le paiement aussi bien pour les acteurs du e-commerce, que pour les commerçants dont l’activité en ligne se prolonge en magasin.





Quels sont les moyens mis en place par PayPlug pour faire face à cette crise?

“Chez PayPlug nous avons plus de 10 000 clients c’est à dire des commerçants qui nous utilisent pour encaisser. Ce sont à la fois des commerçants qui vendent en ligne et en physique et qui peuvent être affectés positivement ou négativement par la situation. Nous les accompagnons un maximum pour les aider et les conseiller à travers la crise. 

En plus de ça et dans ce contexte nous avons lancé deux offres. 

Une à destination des médecins qui font de la téléconsultation et doivent encaisser à distance. Nous avons alors mis à disposition notre offre gratuitement et sans aucun frais d’abonnement ou de transaction pour tous les médecins qui souhaiteraient nous utiliser pour encaisser à distance. Nous leur proposons la possibilité d’envoie de liens de paiement par emails ou par sms, qui est une fonctionnalité qui ne demande aucune intégration technique. 

Notre deuxième offre est destinée aux commerçants, plus particulièrement aux commerçants physiques qui doivent, par la force des choses, basculer dans le commerce en ligne. Nous avons des tarifs préférentiels pour nos offres e-commerce sans aucun frais fixe pour leur permettre de démarrer en partenariats avec des CMS, en particulier avec Shopify. L’idée étant de proposer au commerçant physique qui doit aujourd’hui se lancer dans la vente en ligne un ‘package clés en main’ qui inclut la construction du site web, une agence pour l’accompagner, ainsi que la solution de paiement PayPlug. Tout cela lui permettra de démarrer en deux ou trois jours la vente sur internet pour essayer de pallier au manque à gagner dans son commerce physique.”

Quels impacts avec-vous observé suite à la mise en place de ces deux offres? 

“ On a une grosse accélération au niveau commercial contrairement à ce que l’on aurait pu imaginer au début de la crise. Les choses s’accélèrent vraiment notamment grâce aux offres qui attirent l’attention des commerçants et des médecins. Le contexte fait également que tous les commerçants qui se retrouvent enfermés chez eux cherchent des solutions. La plupart des commerçants sont amenés à vendre en ligne. C’est ce qui se passe progressivement depuis de nombreuses années mais la situation a mis un grand coup d’accélérateur pour tous sur le sujet.”

Qu’avez-vous mis en place en interne ?

“On a très vite mis en place un certain nombre de rituels. Aujourd’hui on est 80 chez PayPlug donc on avait nos rituels qui étaient faits pour un contexte de bureau avec des petits-déjeuners, des apéros et différentes occasions où l’on regroupait tout le monde. Nous avons du tout adapter et aujourd’hui on fait beaucoup de Hangouts, de Zoom etc. On fait des points hebdomadaires avec tout le monde ainsi que des points quotidiens par équipe. On surconsomme Slack comme beaucoup je pense. 

Notre Office Manager s’est reconverti en animateur à distance de l’équipe. Nous avons mis en place une newsletter interne et différentes activités pour maintenir la cohésion. 

Tout ça se passe plutôt bien avec une équipe relativement jeune et qui se connaît bien avec beaucoup d’anciens qui sont là depuis plus longtemps. Je pense que si on connaît bien les personnes avec qui on travaille on a pas forcément besoin de les avoir autour de soi pour travailler efficacement avec eux. 

C’est aussi un grand coup d’accélérateur sur des habitudes de travail qui auraient mis plus de temps à se généraliser en temps normal. Quand on y pense il n’y a pas besoin de passer deux heures par jour dans les transports pour être devant un écran alors qu’on a le même à la maison. Une fois qu’on a dit ça, je pense la généralisation du télétravail devrait s’accélérer dans de nombreuses entreprises. 

On continue à recruter mais on ne se précipite pas car on ne peut s’empêcher de penser que la crise actuelle va avoir un impact sur le marché du travail. On a aucune inquiétude sur notre pérennité car le commerce en ligne se porte bien et nous avons la chance d’être soutenu par Natixis qui est évidemment un actionnaire très solide. Evidemment ce n’est pas du tout le cas de beaucoup de startups aujourd’hui. 

Concernant les nouvelles arrivées, nous en avons eu cinq depuis le début du confinement. Pour être honnête, l’onboarding à distance c’est compliqué. Quand tout le monde se connaît et qu’on a l’habitude de travailler ensemble ça se passe facilement. Mais lorsque des nouveaux collaborateurs arrivent dans une nouvelle entreprise, ils se retrouvent à devoir échanger uniquement par Slack et Zoom, ce qui complique parfois l’intégration. Nous n’allons donc pas arrêter le recrutement mais on ne se précipite pas pour autant.”

Recommended posts

But first, cookies

We use cookies to improve your experience and deliver personalized content. By using this website, you agree to our Privacy Policy.
New podcast: An Interview with Tom van Wees and Roderick de Koning, CCO and CEO of Ginger Payments